Un adolescent allemand empoche près de 6 millions d’euros en se faisant rembourser des tests Covid fictifs!

Un jeune allemand de 17 ans a facturé des milliers de dépistages imaginaires à un organisme chargé de rembourser les centres de dépistage. Il aurait réalisé près de 500.000 tests et empoché 5,7 millions d’euros. L’escroquerie a mis plusieurs mois à être découverte.

Un Allemand de 17 ans a été jugé, ce lundi, pour avoir empoché illégalement 5,7 millions d’euros grâce au faux centre de dépistage Covid qu’il avait créé. D’après le quotidien régional « Les Dernières Nouvelles d’Alsace » qui relate les faits, c’est à la fin de l’été 2021 que tout a commencé. Le jeune homme retrouve alors ses amis dans un bar de la ville de Fribourg pour leur exposer son plan.

L’idée ? Mettre en place un centre de dépistage fictif pour détourner l’argent des tests réalisés par des personnes cas contact. En Allemagne, ces dernières n’ont pas à payer directement auprès des centres. C’est une association de médecins conventionnés par les services allemands d’assurance maladie, la Kassenärtzlichen Vereinigung (KV), qui rembourse les frais après l’envoi de factures.

Pour mettre au point son projet, le fraudeur n’a eu qu’à enregistrer le centre fictif sur le site web de la KV, avant d’envoyer de fausses factures.

Démasqué par son banquier.

Le plan s’est déroulé sans embûches entre mars et juin 2021. En seulement quatre mois, le jeune homme réussit à facturer près de 500.000 tests. D’après Les Dernières Nouvelles d’Alsace, il aurait tout simplement rempli un formulaire de facturation en ligne, qui ne requérait aucun justificatif. En retour, la KV lui versait les sommes indues, soit 5,7 millions d’euros, sans jamais réaliser que cela serait revenu à pratiquer plus de 5000 tests par jour.

Malheureusement pour le fraudeur, un employé de la banque où il détient son compte s’est alarmé de la hausse rapide de ses revenus, jugée anormale pour un étudiant. Suspectant un blanchiment d’argent, l’établissement a alors contacté la police, qui a vite compris qu’il s’agissait d’une escroquerie. Le butin a alors été gelé avant d’être reversé à la KV.

L’adolescent a été condamné, ce lundi 30 mai, sous la forme d’une « peine pour mineur » en bénéficiant d’une période de sursis probatoire d’un an. Aucune sanction ne devrait être prononcée contre lui s’il ne commet pas d’infraction pendant cette année de sursis. Il a toutefois écopé d’une amende de 1 500 euros, qu’il devra régler à un organisme d’utilité publique.

Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s