Entretien entre Vladimir Putin et le président chinois Xi Jinping qui réaffirme son soutien à la Russie.

Le président chinois s’est entretenu avec son homologue russe ce mercredi 15 juin par téléphone. Xi Jinping a assuré à Vladimir Putin qu’il avait le soutien de Pékin en matière de « souveraineté » et de « sécurité ».

La Chine affirme une fois de plus son soutien à la Russie. Ce n’est pas la première fois que le pouvoir chinois dit comprendre et soutenir les préoccupations de sécurité de Vladimir Putin, notamment face à l’Otan. Mais jusqu’à présent, si toutefois les déclarations rapportées par la presse officielle sont exactes, jamais encore il n’avait été question de soutien public à la « souveraineté » de la Russie.

« La Chine est disposée à poursuivre avec la Russie le soutien mutuel sur les questions de souveraineté, de sécurité, ainsi que sur d’autres questions d’intérêt fondamental et préoccupations majeures », a indiqué Xi Jinping à son homologue russe, selon des propos cités par l’agence de presse Chine nouvelle.

« En dépit des bouleversements mondiaux, les relations entre la Chine et la Russie ont maintenu une bonne dynamique de développement », a estimé ce mercredi Xi Jinping, appelant à « une coordination stratégique plus étroite » Pékin-Moscou. « Sur la crise ukrainienne, la Chine a toujours porté un jugement indépendant sur la base de l’histoire et du fond de l’affaire elle-même. Toutes les parties doivent faire pression de manière responsable pour une résolution appropriée de la crise ukrainienne », aurait déclaré Xi Jinping qui ne parle pas de guerre, donc, mais de crise dans une citation publiée sur le compte Twitter du Global Times, filiale du Quotidien du Peuple. Et de poursuivre : « La Chine est prête à continuer à jouer le rôle qui lui revient à cet égard. »

Le 7 mars dernier, le discours de Wang Yi, le ministre chinois des Affaires étrangères, évoquait l’amitié sino-russe « solide comme un roc ». Mais là encore, rien sur la question précise de la « souveraineté » de la Russie, en marge de l’Assemblée nationale populaire réunie à Pékin. Quelques jours après ces déclarations, le Financial Times affirmait que Moscou avait réclamé à Pékin une assistance et du matériel militaire pour son « opération militaire spéciale », ce que Pékin a pour l’instant refusé.

Cet nouvel échange téléphonique, pourrait être un moyen de la Chine a rassurer la Russie et d’encourager le Kremlin à négocier. Jusqu’à présent, Xi Jinping n’a jamais appelé Volodymyr Zelensky.

Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s