Qu’est-ce qu’une tempête solaire, ce phénomène qui touche la Terre depuis plusieurs jours ?

Une tempête solaire touche la Terre depuis ce lundi et devrait se poursuivre ce jeudi.

Explications de ces phénomènes, difficiles à prévoir, qui peuvent avoir un impact sur les réseaux électriques et les satellites.

Une tempête solaire touché notre planète depuis plusieurs jours. La Nasa en explique l’origine par une «éruption solaire massive qui s’était échappée du Soleil le 14 juillet». Ce phénomène se produit lorsque le Soleil subit une grande éruption de surface qui éjecte du plasma dans l’espace. Ces explosions de particules mettent des jours à atteindre la Terre, où elles peuvent perturber les champs magnétiques, irradier les satellites et endommager les réseaux électriques.

Sur le réseau social Twitter, la physicienne en météorologie spatiale Dr Tamitha Skov explique ce phénomène impressionnant. « Le long filament semblable à un serpent s’est frayé un chemin hors du Soleil dans un ballet époustouflant. L’orientation magnétique de cette tempête solaire dirigée vers la Terre sera difficile à prévoir. Des conditions de niveau G2 (éventuellement G3) – une classification qui correspond à un événement d’intensité « modérée », peuvent se produire si le champ magnétique de cette tempête est orienté vers le sud ! », explique-t-elle.

Selon une étude de l’université anglaise de Warwick, les tempêtes solaires «assez grosses pour causer des perturbations significatives de nos réseaux et systèmes électroniques arrivent en moyenne tous les vingt-cinq ans».

Un orage magnétique, ici mineur, qui n’a pas eu de véritables conséquences pour la population. À ceci près qu’il a pu être visible sous la forme d’aurores boréales, observables sur la côte est des États-Unis.

Quelles conséquences ?

L’étude de ces phénomènes s’appelle « Météo de l’espace », d’après un article du CNRS paru en octobre 2021. Les éruptions solaires sont fréquentes mais les évènements extrêmes assez rares. L’astre solaire étant entré dans un nouveau cycle, dont la durée est de onze ans, les phénomènes solaires devraient se multiplier jusqu’à atteindre un pic à l’été 2025.

« En général, nous sommes bien protégés du Soleil (…) Mais quand les éruptions solaires sont suffisamment fortes et orientées vers la Terre, elles peuvent créer des perturbations sur notre planète. », explique Aurélie Marchaudon, chercheuse à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP).

« Lorsqu’on souffle sur une bulle de savon, elle change de forme. Il se passe la même chose quand une EMC atteint notre champ magnétique », compare Thierry Dudok de Wit, chercheur au Laboratoire de physique et chimie de l’environnement et de l’espace (LPC2E). Ces orages conduisent à l’apparition d’aurores boréales à des latitudes beaucoup plus basses que d’habitude.

Une étude parue en 2016 dans la revue Nature Communications avançait le scénario d’une « super éruption » solaire, capable de causer d’importants dégâts, notamment sur les satellites. En février dernier, c’est la société états-unienne SpaceX qui déplorait la destruction de dizaines de ses satellites après des éruptions à la surface du Soleil.

Mais il y a, tout de même un effet positif à ces éruptions solaires et aux vents qui nous atteignent, puisque ces vents solaires nettoient, en balayant également les innombrables débris qui polluent l’espace autour de notre planète comparable à la pollution que nous faisons de nos océans, présentant ce danger supplémentaire qu’est le risque de toucher des populations en cas de chutes sur Terre.

Bruno Mariotti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s