L’Inde tire un missile sur le Pakistan par accident, trois officiers limogés!

L’armée de l’air indienne a limogé, mardi, trois de ses officiers pour le tir accidentel d’un missile de croisière sur le Pakistan, un pays rival de l’Inde et doté comme elle de l’arme nucléaire, à l’issue d’une enquête de plusieurs mois de la part de New Delhi.

L’incident s’est produit début mars. À l’issue d’une enquête de plusieurs mois, l’armée de l’air indienne a limogé trois de ses officiers.

Le Pakistan avait affirmé qu’un « objet volant supersonique », tiré depuis l’Inde, avait violé son espace aérien et frappé une zone civile inhabitée le 9 mars. En effet, un missile supersonique BrahMos avait été accidentellement tiré d’une base militaire secrète du Nord de l’Inde. Le projectile avait atterri à environ 125 km à l’intérieur du territoire pakistanais, mais n’avait pas provoqué de dégât, rapporte BFMTV.

Mise en danger des civils

New Delhi avait immédiatement reconnu l’erreur qui, selon Islamabad, avait mis des avions civils en danger. Le Pakistan mettait alors en doute la fiabilité des protocoles de sécurité nucléaire et en matière de missiles de l’Inde, et exigeait une enquête commune sur cette affaire. Malgré une histoire marquée par une profonde méfiance et une hostilité réciproque, les deux pays voisins avaient finalement relativisé les faits.

Trois officiers de l’armée de l’air limogés

L’Inde estimait néanmoins que cet incident était « profondément regrettable », et avait promis des investigations au plus haut niveau. Après plus de 5 mois d’enquête, son armée de l’air a limogé trois de ses officiers. « Ces trois officiers ont été reconnus comme ayant été les principaux responsables de l’incident. Le gouvernement central a mis fin à leurs fonctions avec effet immédiat », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Relations tendues

Les relations entre l’Inde et le Pakistan, qui se sont livrés trois guerres depuis qu’ils ont obtenu leur indépendance du Royaume-Uni en 1947, restent tendues. Ces pays ont été au bord d’un nouveau conflit armé en février 2019, après que l’Inde eut déclenché des frappes aériennes à l’intérieur du Pakistan, affirmant qu’un groupe basé dans ce pays était derrière un attentat-suicide qui avait provoqué la mort de 41 membres des forces paramilitaires indiennes dans la région contestée du Cachemire.

L’un des missiles de croisière les plus rapides du monde

Ces bombardements avaient entraîné des contre-attaques d’avions de chasse pakistanais et un combat aérien dans lequel un avion de chasse indien avait été abattu et son pilote brièvement détenu.

Le BrahMos est considéré comme l’un des missiles de croisière les plus rapides du monde. Il peut être tiré de la terre ferme, de la mer et des airs. Ce missile de croisière, qui vole à trois fois la vitesse du son et dont la portée est de 300 à 700 kilomètres, est mis au point en commun par l’Inde et la Russie. Son nom est une contraction des premières lettres du nom du fleuve indien Brahmapoutre et de la rivière russe Moskova.

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s