Royaume-Uni : Des violents affrontements entre Hindous et musulmans dans la ville de Leicester!

Depuis trois semaines, la ville est en proie à des violences entre jeunes hindous et jeunes musulmans.

Les autorités sont préoccupées par la situation à Leicester. Depuis plusieurs semaines, cette grande ville des Midlands anglais est secouée par des affrontements entre communautés hindoues et musulmanes. Les autorités ont pris soin de ne pas qualifier les récents affrontements d’émeutes, encore moins d’émeutes raciales Et préfèrent le terme de « désordres », d’« agitation » sociale.

Des groupes d’hommes dans la trentaine d’âge, vêtus de noir et portant des masques, sont descendus dans la rue pour se faire face. Entre eux, des dizaines de policiers, gilets jaunes sur le dos, ont tenté de les empêcher de s’affronter directement. Ces deux groupes proviennent respectivement des communautés hindoues et musulmanes de la ville. D’autres images montrent le retrait d’un drapeau hindou d’un temple ou des attroupements, musique à fond devant une mosquée à l’heure de la prière.

Une cinquantaine de personnes ont été interpellées, un homme de 20 ans a même été condamné à 10 mois de prison pour détention d’arme. 25 agents des forces de l’ordre ont été blessés. Dans la ville, les restaurants sont restés vides, les habitants restants ont expliqué aux journalistes locaux qu’ils avaient peur de sortir, d’autant que ces tensions persistaient même en journée.

Le point de départ de ces émeutes s’explique par un contexte géopolitique : la montée de l’ultranationalisme hindou en Inde depuis plusieurs années, et par extension des tensions avec la communauté musulmane dans le sous-continent. À Leicester, les premiers affrontements ont eu lieu le 28 août, dans la foulée d’un match de cricket entre l’Inde, à majorité hindoue, et le Pakistan, à majorité musulmane, remporté par l’Inde. Le match a fait grimper la rivalité entre les deux communautés.

Les tensions remontent au mois de mai au moins, et à la rumeur de l’agression d’un musulman par des hindous, et à la non-avancée de l’enquête de police. Le match aurait été le déclencheur et, depuis, de nombreuses « infox » continuent à circuler sur les réseaux sociaux, qui remettent de l’huile sur le feu et alimentent les tensions : rumeurs du kidnapping d’une musulmane, du saccage d’une mosquée, diffusion de vidéos truquées, d’après RFI.

Leicester est pourtant une ville d’un peu de moins de 350 000 habitants, largement considérée comme un exemple d’intégration et de cohésion intercommunautaire. Elle accueille depuis les années 1940 des diasporas du monde entier (Pologne, Kenya, Irlande, Ouganda et sous-continent indien…). Les autorités s’inquiètent du risque de propagation aux autres villes anglaises et britanniques.

Les leaders religieux et communautaires se sont réunis pour faire une déclaration commune et appeler au calme, le plus rapidement possible. Ils s’engagent à entamer un dialogue interreligieux pour apaiser les vieilles tensions sous-jacentes.

Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s