Guerre Russie-Ukraine: L’Ukraine recevoir des systèmes de défense aérienne franco-italien SAMP/T Mamba

Paris et Rome ont accepté la demande de Kiev pour des systèmes de défense aérienne conçus par MBDA et Thales. Selon l’ambassadeur de France en Ukraine, Etienne de Poncins, l’Italie fournira elle-même l’un de ses systèmes.

Les dernières difficultés empêchant la livraison du système de défense aérienne franco-italien SAMP/T Mamba à Kiev semblent avoir été résolues. D’après l’audition de l’ambassadeur de France en Ukraine, Etienne de Poncins, qui s’est déroulée le 9 novembre mais dont le rapport n’a été rendu public que le 13 décembre, tous les voyants sont désormais passés au vert pour l’envoi de ce système de moyenne portée, développé par MBDA et Thales au sein de la coentreprise Eurosam. « La France et l’Italie fourniront à l’Ukraine les instruments de défense antiaérienne qu’elle demande, indique Etienne de Poncins. C’est une très forte demande que le président Zelensky a formulée et les Italiens nous ont confirmé qu’ils étaient prêts à l’octroyer. Nous pourrons donc répondre à leurs besoins. »

Le scénario d’une livraison de SAMP/T avait déjà été évoquée par le ministre de la Défense ukrainien Oleksii Reznikov dans une interview au Monde le 9 décembre. « Nous demandons des SAMP/T et le système franco-italien Mamba, expliquait-il. Le côté français a réagi positivement à notre demande, mais la négociation n’est pas terminée avec la partie italienne. » Il semble donc que ce dernier obstacle a été franchi. Le SAMP/T rejoindra ainsi les systèmes de défense aérienne déjà livrés à Kiev: l’IRIS-T allemand, le NASAMS norvégien (livrés par les Etats-Unis), l’Aspide italien (livré par l’Espagne) ou encore les Mistral et Crotale NG français.

Le Système sol-air moyenne portée terrestre (SAMP/T), en service en France, en Italie et à Singapour, affiche un champ d’action d’une centaine de kilomètres, selon le ministère français des Armées. Il consiste en un radar Thales (Arabel), qui repère les menaces, un système de lancement, et huit missiles Aster 30 Block 1 (MBDA) par lanceur. L’Aster 30 est capable d’atteindre Mach 4,5 (5.512 km/h) en à peine 4 secondes, de traiter des cibles manouvrantes, mais aussi des missiles balistiques.

Bonne nouvelle, donc, pour le régime ukrainien, qui n’a qu’à exiger pour obtenir tout des occidentaux. Mais une mauvaise nouvelle pour la population ukrainienne qui va devoir continuer de souffrir de la volonté de détruire la Russie au lieu de faire la paix avec elle, se retrouvant toujours plus dans le froid et risquant de se faire tuer – au moins autant par sa propre armée que celle de Russie -, dans des « dommages collatéraux, le tout pour satisfaire au désir des Etats-Unis d’accroître son hégémonie mondiale à peu de frais pour elle.

Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s