Mali : les 46 soldats ivoiriens condamnés à 20 ans de prison, dont trois peine de morts!

Les 46 soldats ivoiriens détenus à Bamako et que le Mali accuse d’être des mercenaires, alors qu’Abidjan affirme qu’ils étaient en mission pour les Nations Unies (ONU), ont été condamnés ce vendredi 30 décembre à 20 ans de prison. Les trois soldates libérées en septembre ont, elles, écopé de la peine de mort par contumace. (source : AFP).

Les trois femmes soldates ivoiriennes libérées début septembre par Bamako ont été condamnées à la peine de mort par contumace à la suite du procès qui s’est tenu jeudi et vendredi à Bamako, avant l’expiration de l’ultimatum fixé au 1er janvier par les chefs d’État ouest-africains à la junte malienne pour libérer les 46 militaires toujours incarcérés et à présent condamnés à 20 ans de prison chacun.

Ce procès, qui s’est déroulé à huis clos devant la Cour d’appel de Bamako, a eu lieu une semaine après une visite d’une délégation officielle ivoirienne dans un esprit « fraternel », qui s’est conclue par la signature d’un mémorandum.

Le contenu des discussions concernant les militaires ivoiriens n’avait pas été rendu public, mais le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop a parlé devant la presse d’un « incident malheureux », tandis que le ministre ivoirien de la Défense a évoqué un « malentendu ».

L’accord trouvé entre le Mali et la Côte d’Ivoire la semaine dernière laisse ouverte la possibilité d’une grâce présidentielle du chef de la junte malienne, Assimi Goïta, qui doit s’exprimer ce samedi 31 décembre, à l’occasion de ses vœux à la Nation.

Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s