Guatemala : Trois adolescentes arrêtées en pleine décapitation d’une fille de 15 ans!

Au Guatemala la police a arrêté trois adolescentes, vendredi dernier, alors qu’elles décapitaient une fille âgée de 15 ans.

Trois adolecentes ont décapté une fille de 15 ans, au Guatemala. Les trois meurtrières, âgées de 14 à 17 ans, étaient membres du gang « Barrio 18 ». Elles ont été arrêtées à Nueva Guatemala de la Ascuncion (plus couramment appelé Guatemala ciudad – ndlr) la capitale du Guatemala alors qu’elles étaient entrain de pratiquer la décapitation, a annoncé, ce samedi 4 juin, la police locale.

Les fait se sont déroulés le vendredi 3 juin dernier dans un immeuble du nord de Guatemala City, a déclaré, à la presse, le porte-parole de la police, Jorge Aguilar : « Des policiers qui patrouillaient dans ce secteur ont entendu des cris et se sont mis immédiatement à la recherche de l’immeuble d’où provenaient ces appels au secours », a expliqué le porte-parole. « Ils sont entrés dans l’immeuble au moment où le crime était commis : l’une d’entre elles tenait la victime et l’autre filmait avec son portable », a ajouté le porte-parole, en précisant que malgré l’intervention des policiers la victime était décédée sur place. Pour l’heure le mobile du crime n’est pas encore connu.

Le gang « Barrio 18 », tout comme son rival « Mara Salvatrucha », se spécialisent dans le racket des commerces et des compagnies de bus, assassinant les employés qui refusent de payer la somme exigée.

Les gangs et les activités liées au trafic de drogue sont responsables d’environ 50% des 3.500 morts violentes enregistrées chaque année au Guatemala.

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s