La chanteuse Dani est décédée !

La chanteuse française Dani est morte dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 juillet des suites d’un malaise, dans la région de Tours où elle résidait, a annoncé ce mardi matin son manager. L’artiste, qui venait de finir la tournée promotionnelle de son dernier album « Horizons dorés », était âgée de 77 ans.

Celle qui fut aussi mannequin et meneuse de revue est morte à 77 ans des « suites d’un malaise », selon son manageur, qui lui a rendu hommage : « Si Dani a inspiré tant d’artistes, c’est qu’elle était un souffle de vie puissant. »

Artiste culte dans les années 1960 et 1970, elle était revenue sur le devant de la scène au début des années 2000 avec la chanson « Comme un boomerang », en duo avec Etienne Daho.

Elle venait de finir la tournée de son dernier album, « Horizons Dorés », et achevait déjà la préparation d’un nouvel album.Dani avait choisi d’appeler ce nouveau disque « Attention Départ ». « Nous étions prévenus, elle avait juste oublié de nous dire qu’il serait imminent », a écrit dans un message Facebook son entourage professionnel. « Rien n’était plus important pour elle que créer, chanter, être entourée de ceux qu’elle aime », peut-on encore lire. « Si Dani a inspiré tant d’artistes – photographes, cinéastes, paroliers, compositeurs, metteurs en scène – c’est qu’elle était un souffle de vie puissant, une nature entière, débordante d’amour et d’énergie », ajoute encore son management.

De son vrai nom Danièle Graule, Dani était née à Castres le 1er octobre 1944, d’un père cordonnier et d’une mère vendeuse de chaussures, d’origine catalane.

Davantage que dans le Tarn, c’est d’ailleurs à Perpignan qu’elle avait grandi avant de partir à l’école des Beaux-Arts de Paris à l’âge de 19 ans. La jeune femme avait entamé ensuite une carrière de mannequin, d’actrice et de chanteuse, accédant rapidement au succès en 1968 avec son premier tube intitulé « Papa vient d’épouser la bonne ».

Après de premiers grands rôles au cinéma, elle était devenue célèbre en 1970 grâce à son rôle du personnage de Liliane, dans « La nuit américaine », de François Truffaut. Nommée aux César pour le meilleur second rôle féminin dans « Fauteuils d’orchestre » en 2006, Dani avait parallèlement ouvert l’une des boîtes de nuit les plus branchées de la capitale dans les années 70 et 80.

Retirée dans le Vaucluse, elle avait renoué avec la notoriété en 2001 grâce au succès de la chanson « Comme un boomerang », interprétée avec Étienne Daho, un inédit de Serge Gainsbourg écrit à son intention.

Maxime Kouadio & Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s