Inde: Draupadi Murmu, issue d’une tribu marginalisée, élue présidente!

À 64 ans, Droupadi Murmu devient la première présidente indienne issue d’une tribu et la deuxième femme présidente de l’Inde.

Une femme issue d’une communauté tribale marginalisée, Droupadi Murmu, a été élue ce jeudi 21 juillet, présidente de l’Inde avec le soutien du parti au pouvoir du Premier ministre Narendra Modi, à l’issue d’un vote du Parlement. Droupadi Murmu, appartenant à la tribu Santhal, a reçu le soutien de plus de la moitié des parlementaires, selon des résultats partiels publiés par la Commission électorale. À 64 ans, elle devient la première femme présidente issue d’une tribu et la deuxième présidente de l’Inde .

Droupadi Murmu, originaire de l’État d’Odisha, dans l’Est de l’Inde, a été désignée par le parti au pouvoir de Narendra Modi, le Bharatiya Janata Party (BJP) comme candidate à ce poste essentiellement cérémoniel. Narendra Modi a, dans un tweet, félicité Droupadi Murmu, soulignant que «son succès exemplaire motivait chaque Indien». «Elle a émergé comme un rayon d’espoir pour nos citoyens, notamment les pauvres, les marginalisés et les opprimés», a-t-il ajouté.

Le principal adversaire de Droupadi Murmu, Yashwant Sinha, un ancien membre du BJP et ex-ministre des Finances et des Affaires étrangères, qui était soutenu par les partis d’opposition, a également félicité la nouvelle présidente. L’Inde espère qu’elle agira «comme gardienne de la Constitution sans crainte ni favoritisme», a-t-il écrit.

Droupadi Murmu sera la deuxième femme présidente de l’Inde après Pratibha Patil, qui a exercé cette fonction pendant cinq ans à partir de 2007. Elle succède à Ram Nath Kovind, le deuxième président du pays issu de la communauté dalit, au plus bas dans le système des castes, appelée aussi «les intouchables». Née dans le district de Mayurbhanj dans l’État d’Odisha, elle a commencé sa vie professionnelle comme institutrice, avant d’exercer des fonctions politiques.

Elle a occupé des postes ministériels dans le gouvernement de cet État, et été gouverneure de l’État voisin de Jharkhand. «En tant que femme issue d’une communauté tribale du district reculé de Mayurbhanj, je ne pensais pas devenir la candidate pour le poste», avait-elle déclaré à la presse après sa désignation par le BJP. L’élection de Droupadi Murmu était considérée comme acquise en raison de la prédominance du BJP et de ses alliés au parlement et dans les assemblées des États.

Ce poste étant principalement cérémoniel, son élection ne devrait pas se traduire par des changements significatifs pour les communautés tribales, longtemps reléguées aux marges de la société. «Nous combattons pour les droits des tribus depuis les années 1990», a déclaré à l’AFP le militant Dayamani Barla. «Elle ne sera capable de faire quelque chose que si elle est autorisée à utiliser son stylo», a-t-il ajouté.

Le Premier ministre indien détient le pouvoir exécutif, mais le président peut renvoyer quelques projets de loi du Parlement pour réexamen. Le président joue aussi un rôle dans le processus de formation des gouvernements.

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s