Suite à la provocation militaire des Etats-Unis et de la Corée du Sud, Kim Jong Un se dit prêt à déployer ses armes nucléaires!

Suite à la provocation des Etats-Unis et de la Corée du Sud par des exercices militaires à tirs réels, Kim Jon Un n’a pas mâché ses mots. Le dirigeant nord-coréen a menacé ses rivaux et ennemis occidentaux d’utiliser son arsenal nucléaire en cas d’attaque grave contre son pays.

Cette semaine, l’armée états-unienne a organisé des exercices de tirs réels en Corée du Sud avec des hélicoptères d’attaque Apache pour la première fois depuis 2019.

La Corée du Nord est prête à tout potentiel de guerre contre les États-Unis et la Corée du Sud, a déclaré Kim Jong-un après avoir initialement critiqué le nouveau président du pays, Yoon Si-yeol, et averti que Séoul était au bord de la guerre.

Les forces armées du pays sont « parfaitement préparées » à « faire face à tout affrontement militaire avec les Etats-Unis », a-t-il ajouté, s’exprimant devant des vétérans de la guerre de Corée de 1950-1953 à l’occasion des célébrations du « Jour de victoire » marquant l’armistice.

En juin, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont menacé d’une riposte « rapide » avec plus de sanctions et même une révision de la « posture militaire » états-unienne en cas d’un nouvel essai nucléaire de la Corée du Nord.

Dans un discours commémorant le 69e anniversaire de la fin de la guerre de Corée de 1950-1953, Kim Jong-un a déclaré : « Nos forces armées sont pleinement préparées à faire face à toute crise, et la dissuasion de guerre nucléaire de notre pays est pleinement préparée à mobiliser fidèlement ses pouvoir absolu, de justesse et d’exactitude Remplir sa mission rapidement. »

Le dirigeant nord-coréen a accusé les Etats-Unis de « diaboliser » la Corée du Nord, justifiant son « comportement hostile dangereux et illégal » envers Pyongyang. Il a déclaré que les exercices militaires américano-sud-coréens montraient le « deux poids deux mesures » des Etats-Unis, qui sont la principale cible des Etats-Unis dans les conflits armés.

Kim Jong-un a aussi critiqué le nouveau président conservateur sud-coréen Yoon Suk-yeol, qui a pris ses fonctions en mai et a promis de se montrer plus dur à l’égard de son voisin du Nord.

« Parler d’une action militaire contre notre nation, qui possède des armes absolues qu’ils craignent le plus, est absurde et constitue une action autodestructrice très dangereuse », a déclaré Kim Jong-un à propos du gouvernement de Yoon, qu’il a qualifié de groupe de « gangsters ».

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s