Pour son économie, le Japon incite les jeunes à consommer l’alcool !

L’Agence japonaise des impôts et des finances a lancé, depuis juillet, un concours baptisée « Saké Viva » pour emmener les jeunes à boire plus d’alcool, qui est en baisse.

Les jeunes de 20 à 39 ans sont appelés à proposer des idées, des designs, des publicités, des stratégies et même des projets utilisant l’intelligence artificielle. Encourager l’utilisation de méthodes de vente applicables au Metaverse. Objectif : rendre le vin attractif.

La consommation d’alcool n’a cessé de baisser dans le pays, passant d’une moyenne de 100 litres par personne en 1995 à 75 litres aujourd’hui. La principale raison évoquée est le vieillissement de la population avec les plus de 65 ans représentant plus du quart de la population du Japon. Le confinement dû au Covid-19 a également créé moins d’incitation à boire et le nouveau mode de vie ne célèbre plus l’alcool comme il le faisait autrefois.

Et c’est un vrai problème pour les caisses de l’Etat japonais. Car les taxes sur l’alcool représentaient 5% du revenu des impôts dans les années 80 contre 3% en 2011 et 1,7% en 2020. Alors, le Japon lance « Saké Viva », le but étant de donner la possibilité aux jeunes de proposer leurs propres plans d’affaires et de «favoriser le développement et la promotion des boissons alcoolisées japonaises auprès des jeunes, et en même temps viser à revitaliser l’industrie». Le concours s’articule en 3 temps avec une période de recrutement du 1er juillet au 9 septembre suivi de la sélection des finalistes le 27 septembre pour se terminer le 10 novembre avec l’annonce du vainqueur qui sera reçu à une cérémonie à Tokyo. Le bureau des impôts a d’ailleurs annoncé qu’il soutiendrait la commercialisation des idées du gagnant.

Mais derrière cette campagne insolite, se cache une réalité économique : la dette publique du Japon représente près de 250% de son PIB. Le gouvernement Japonais croule sous les dettes. Pour donner une idée, le déficit japonais est 4 fois supérieur au découvert français. De quoi comprendre un peu mieux cet appel à trinquer ? Pas sûr, vu les effets de l’alcool sur les jeunes organismes. Rappelons qu’en France l’alcool est la première substance psychoactive expérimentée à l’adolescence et qu’elle est responsable d’un décès sur quatre chez les 20-39 ans.

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s