« Casser une rotule » Les recherches internet troublantes d’Aminata Diallo quelques jours avant l’agression de Kheira Hamraoui

Placée récemment en détention provisoire pour « violences aggravées » Aminata Diallo aurait fait des recherches troublantes sur son ordinateur peu avant l’agression à la barre de fer de Kheira Hamraoui, resserrant peu à peu l’étau autour d’elle, a dévoilé le journal « L’Equipe« , samedi.

Alors qu’elle avait été relâchée le 12 novembre 2021 sans qu’aucune charge ne soit reconnue contre elle après l’agression de son ex-coéquipière le 4 novembre dernier, Aminata Diallo a encore été mise en cause en milieu de semaine.

Alors que le dossier de la violente attaque de Kheira Hamraoui s’était quelque peu calmé, il a connu un nouvel émoi médiatique depuis la semaine dernière. Comme nous l’avons rapporté, Aminata Diallo a été interpellée vendredi dernier par la police à son domicile. Résultat, l’international français se retrouve à nouveau au centre des interrogatoires, dix mois après avoir été interpellé une première fois par la police dans le cadre de cette affaire. Par ailleurs, le journal « L’Équipe » a également fait des révélations assez inquiétantes concernant la joueuse du PSG.

Selon le quotidien sportif, après la garde à vue de la joueuse, les enquêteurs auraient saisi ses effets personnels dont son ordinateur. Serait alors apparu des données assez inquiétantes sur l’historique du moteur de recherche de la Parisienne. L’Équipe explique que le 30 octobre, seulement quelques jours avant l’agression de sa coéquipière, Aminata Diallo aurait effectué des recherches comprenant les termes « cocktail de médicaments dangereux ». Encore plus troublant, la joueuse du PSG aurait recherché « casser une rotule » la veille de l’attaque dont a été victime Kheira Hamraoui.

Puis, lors de l’analyse de l’ordinateur de bord de son véhicule, utilisée pour raccompagner Hamraoui après ce dîner, des numéros de téléphone surprenants ont été recensés. Plusieurs joueuses de l’effectif parisien et Kheira Hamraoui avait été contactées par un corbeau fin octobre 2021, et c’est ce numéro qui avait été enregistré. Ce soir-là, l’ancienne Barcelonaise avait raconté que Diallo roulait lentement après avoir déposé Sakina Karchaoui, présente auparavant dans le véhicule.

Enfin, le journal « Le Parisien » donne d’autres détails, expliquant qu’après les coups de barres de fer, les auteurs présumés ont reçu un appel du mystérieux intermédiaire qui se serait montré « furieux », en leur reprochant de ne pas avoir… cassé les jambes d’Hamraoui. C’est à ce moment-là que les agresseurs « présumés » auraient compris que la commanditaire était Aminata Diallo, seule personne pouvant être informée aussi rapidement.

De plus, selon L’Équipe, quatre suspects auraient indiqué aux enquêteurs qu’Aminata Diallo serait bien la commanditaire des faits. La joueuse aurait souhaité blesser sa coéquipière afin de prendre sa place pour les matchs à venir du PSG. Si ces fait sont avéré Aminata Diallo pourrait passé 10 ans en prison.

Samedi dernier, Kheira Hamraoui est (enfin) sortie du silence, elle qui n’avait jamais réagi depuis son agression. Si elle critique l’acharnement dont elle a été victime suite à cette « expérience traumatisante » elle fait « confiance à la justice » et « est impatiente que son nom soit à nouveau seulement associé aux pages sportives », comme elle l’a écrit dans un communiqué publié sur ses réseaux sociaux, accompagné de photos de ses jambes après les violences reçues.

Kevin Negalo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s