Sabra, la superhéroïne israélienne du prochain « Captain America », crée la polémique

La présence de la mutante israélienne Sabra, incarnée par Shira Haas, au casting de « Captain America : New World Order » provoque la polémique. Marvel assure qu’ils adopteront une « nouvelle approche » dans l’inclusion de cette super-héroïne.

Prénommée « Sabra », elle représente une agente du Mossad qui utilise ses pouvoirs pour lutter contre l’envahisseur. Incarnation de la politique sioniste, le personnage, qui apparaît pour la première fois en 1980, avait déjà suscité de vives réactions.

Shira Haas, nommée aux Emmy Awards pour la série « Unorthodox » , a été choisie pour incarner Sabra dans le prochain film Captain America, baptisé « Captain America: Nouvel Ordre Mondial ». Disney et Marvel Studios ont annoncé la nouvelle le 11 septembre à l’occasion de la D23 Expo 2022, convention consacrée à l’univers Disney. Si les franchises s’efforcent, depuis plusieurs années, de rendre visible les minorités et d’accroître leur diversité, l’annonce a cette fois suscité de vives réactions au sein des communautés palestinienne et libanaise.

Agent mutant du Mossad, les services secrets israéliens, Sabra apparaît pour la première fois dans le comic « Incredible Hulk » vol.1 #250 en août 1980. vêtue d’un body blanc et d’une cape bleue attachée par une étoile de David. Le personnage a été créé par le scénariste Bill Mantlo et le dessinateur Sal Buscema. Dans un numéro de Hulk sorti en 1981, Sabra montrait peu d’émotion face à la mort d’un garçon palestinien dans une explosion, «jusqu’à ce que Hulk l’éclaire sur les valeurs humaines fondamentales», explique le New York Times . Un passage que les internautes n’ont pas manqué de rappeler sur Twitter, où le hashtag «CaptainApartheid» est rapidement apparu.

L’inclusion du personnage dans les bandes dessinées a longtemps suscité la controverse et il en va de même sur sa présence dans les films. Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme, dont Amnesty International, craignent qu’en introduisant Sabra, le MCU ne donne l’impression de glorifier Israël. L’Institue for Middle East Understanding, une organisation pro palestinienne basée aux États-Unis, reproche notamment au personnage de Sabra de « glorifier l’armée et la police israéliennes ».

Le New York Times précise que le nom « Sabra » lui-même a une signification différente. « Pour les Juifs israéliens, une Sabra peut simplement être une personne née en Israël. Mais Sabra est aussi le nom d’un camp de réfugiés au Liban où une milice chrétienne a massacré des centaines de Palestiniens pendant que les troupes israéliennes restaient là, il y a 40 ans. »

Dans un communiqué relayé par « Variety », Marvel déclare : « Bien que nos personnages et nos histoires soient inspirés des comics, ils sont toujours fraîchement imaginés pour l’écran et le public d’aujourd’hui, et les cinéastes adoptent une nouvelle approche avec le personnage de Sabra qui a été introduit pour la première fois dans les comics il y a plus de 40 ans. »

Le studio devrait donc adopter une nouvelle approche pour inclure cette super-héroïne au film de Julius Onah, actuellement en cours d’écriture. Emmené par Anthony Mackie, qui reprend le costume et le bouclier de Chris Evans, le long-métrage est prévu dans nos salles le 1er mai 2024. Mais, le prétexte de la cause palestinienne servant, depuis des années – et de manière toujours plus accentuée -, à permettre un antisémitisme profond, il est évident que Disney et Marvel pourront gommer tous les « éléments sionistes » du personnage de Sabra, rien ne calmera la haine envers les juifs dont l’idéologie « éveilliste » (« woke »), des gauchistes occidentaux, qui sont les premiers à alimenter et entretenir cette haine « raciale ».

Pour notre part, ce qui nous « choquerait » plutôt, c’est qu’une actrice aussi fade, tant au niveau du physique que de la personnalité, que Shira Hass, interprète une héroïne au fort caractère et au physique « imposant » que celui de Sabra, dont nous suivions, personnellement, les apparitions dans les comics, à partir du début des années 1990.

Maxime Kouadio
Christian Estevez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s