Guerre Russie-Ukraine: Loukachenko affirme que la Pologne et la Lituanie prévoient d’attaquer son pays, la Biélorussie, et va déployer des troupes communes avec la Russie.

Ce lundi, le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a annoncé que son pays et la Russie allaient déployer des troupes communes dans le cadre du conflit en Ukraine, du fait de la menace d’une attaque conjointe de la Pologne et de la Lituanie contre son pays.

Le président bélarusse, Alexandre Loukachenko, a accusé, lundi, l’Ukraine de préparer une attaque contre le Bélarus et indiqué qu’en conséquence Minsk allait déployer des troupes russo-bélarusses, sans préciser leur localisation : « Du fait de l’aggravation de la situation aux frontières occidentales de l’Union (russo-biélorusse), nous avons convenu de déployer un groupement régional de la Fédération de Russie et de la République de Biélorussie », a-t-il affirmé. « Si tu veux la paix prépare la guerre », a encore dit le président Loukachenko, affirmant qu’il « ne doit pas y avoir de guerre sur le territoire de Biélorussie. »

Quelques minutes auparavant, Loukachenko a accusé Kiev de préparer une attaque contre son pays : « Hier, à travers des canaux non-officiels, on nous a prévenu d’une frappe en préparation depuis le territoire ukrainien sur la Biélorussie », a-t-il affirmé, selon l’agence de presse étatique Belta, assurant que l’Ukraine voulait faire « un pont de Crimée numéro 2 », en référence au pont russe partiellement détruit samedi. Selon lui, il a fait transmettre au président ukrainien le message de ne pas toucher de « ses sales pattes ne serait-ce qu’un mètre du territoire » bélarusse.

Quelques heures après ses premières déclarations, Alexandre Loukachenko a accusé la Pologne, la Lituanie et l’Ukraine de préparer des attaques « terroristes » au Bélarus. « L’entraînement en Pologne, en Lituanie et en Ukraine de combattants comprenant des radicaux bélarusses, pour mener des sabotages, des actes terroristes et un soulèvement militaire dans le pays, devient une menace directe », a-t-il déclaré lors d’une réunion avec des responsables militaires, en accusant l’UE et les Etats-Unis d’Amérique de chercher à « aggraver la situation ».

La Biélorussie, alliée de la Russie dans son conflit avec l’Ukraine, a prêté son territoire à l’armée russe pour son offensive contre l’Ukraine mais l’armée biélorusse ne participe pas, jusqu’ici, aux combats sur le territoire ukrainien. L’entrée des forces biélorusses chez son voisin marquerait une nouvelle escalade du conflit en Ukraine.

Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s