Guerre Russie-Ukraine : le Conseil de sécurité de l’ONU rejette une demande d’enquête de la Russie sur les armes biologiques en Ukraine!

La Russie avait présenté un projet de résolution accusant les États-Unis d’Amérique d’être impliqués dans le développement d’armes biologiques en Ukraine.

Le Conseil de sécurité a rejeté, mercredi dernier, une résolution rédigée par la Russie exigeant une enquête sur ses accusations concernant l’implication de Washington dans le développement présumé d’armes biologiques en Ukraine.

La demande russe a été rejetée par la France, les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni, alors qu’elle était soutenue par la Russie et la Chine.

La Russie avait officiellement demandé, la semaine dernière, une enquête de l’ONU sur ces accusations qu’elle avance régulièrement depuis le début de son offensive en Ukraine. La résolution, qu’elle a soumise au vote mercredi 2, a recueilli deux voix en faveur (Russie et Chine), trois voix contre (France, Etats-Unis et Royaume-Uni, qui ont un droit de véto) et les 10 membres non permanents du Conseil se sont tous abstenus.

Le texte prévoyait la « mise en place d’une commission composée de tous les membres du Conseil de sécurité pour enquêter sur les accusations contre les Etats-Unis et l’Ukraine » concernant leurs obligations au regard de la Convention qui interdit le développement, la production et l’utilisation des armes biologiques. L’ambassadeur russe adjoint, Dmitry Polyanskiy, a regretté le résultat du vote, dénonçant l’attitude des pays occidentaux qui « ont fait la preuve que les règles ne s’appliquent pas à eux ».

« C’est une mentalité coloniale habituelle, nous y sommes habitués, nous n’en sommes même pas surpris », a-t-il ajouté, promettant de revenir sur cette question lors de la conférence de revue de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques, du 28 novembre au 16 décembre à Genève. « Les Etats-Unis ont voté contre cette résolution parce qu’elle est basée sur la désinformation, la malhonnêteté, la mauvaise foi et un total manque de respect » pour le Conseil de sécurité, a répondu l’ambassadrice états-unienne, Linda Thomas-Greenfield – ce qui est une réponse absurde puisque, quel meilleur moyen de prouver qu’il s’agit de désinformation de la part de la Russie, que d’accepter, justement, cette enquête?

Le haut représentant adjoint des Nations unies chargé des questions de désarmement, Adedeji Ebo, avait lui indiqué que l’ONU n’était « pas au courant » d’un programme d’armes biologiques en Ukraine et n’avait pas de mandat ni de « capacités techniques » pour enquêter.

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s