Allemagne : perquisitions chez des militants pour le climat!

La police allemande a mené, mardi, une vaste opération visant des militants du collectif « Dernière génération », rompu aux actions spectaculaires en faveur de la protection du climat. (source AFP).

La police allemande a mené, mardi 13 décembre, des perquisitions dans plusieurs régions, au domicile de militants du collectif « Dernière génération », rompu aux actions spectaculaires en faveur de la protection du climat.

Les enquêteurs ont mené des perquisitions dans la région du Brandebourg, qui entoure Berlin, ainsi que dans d’autres Länder, a indiqué un porte-parole du parquet de Neuruppin (Est).

Ces perquisitions ont ciblé une dizaine des militants de « Letzte Generation », qui ont multiplié ces derniers mois les actions dans les musées, en les bloquant régulièrement et, plus récemment, en s’introduisant sur des pistes d’aéroports, entraînant de courtes interruptions des vols.

En octobre, des militants de « Dernière Génération » ont jeté de la purée sur un tableau de Claude Monet, au musée de Potsdam.

Soupçonnés d’avoir fomenté ou soutenu une « action criminelle »

Les activistes, dont aucun n’a été interpellé à ce stade, sont soupçonnés par le parquet d’avoir fomenté ou soutenu une « action criminelle », selon le porte-parole. « Aujourd’hui, à partir de 5h, il y a eu 11 perquisitions chez nous. Accusation de  »formation d’une organisation criminelle » », a confirmé le collectif sur Twitter. « Les appareils électroniques tels que les ordinateurs portables et les téléphones portables ont été confisqués, tout comme les affiches », a-t-il déploré.

« Ouais, ça fait peur quand la police fouille ton placard. Mais pensez-vous sérieusement que nous allons arrêter maintenant ? », a de son côté prévenu sur Twitter une des porte-parole du collectif, Carla Hinrichs.

Le point de départ de l’enquête concerne, selon le parquet, une action de protestation en avril dans une raffinerie à Schwedt (Brandebourg). Les opérations « Letzte Generation » ont suscité les critiques croissantes de la classe politique allemande. Le chancelier Olaf Scholz, qui gouverne avec les écologistes, avait appelé ces militants à utiliser « d’autres modes » de contestation.

Ce mouvement radical fanatique a, d’ors et déjà, mené des actions qui sont à l’origine de décès, comme ce fut le cas par sa branche britannique, ayant bloqué le passage à des ambulances qui n’ont pas pu secourir des personnes qui sont décédées avant l’arrivée des secours, en octobre dernier.

Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s