États-Unis : Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, exige de la Cour suprême d’enquêter sur les «irrégularités» du vaccin Covid-19

Ron DeSantis, remettant à nouveau en question l’efficacité d’un vaccin contre le coronavirus et demandant à la Cour suprême de Floride d’enquêter sur des malversations présumées de la part de sociétés pharmaceutiques connues, selon lui, pour avoir « trompé le public ».

Après avoir organisé une table ronde à laquelle participaient des médecins, des chercheurs et des experts en santé publique afin de discuter des effets indésirables graves des vaccins à ARN messager contre le Covid-19, le gouverneur républicain de la Floride, Ron DeSantis, a annoncé, le 13 décembre dernier, de nouvelles actions visant à prouver la responsabilité du gouvernement fédéral et de certains géants pharmaceutiques dans la survenue de ces effets secondaires.

DeSantis, qui semble être le rival de Donald Trump dans les primaires du parti pour la course présidentielle de 2024, a déclaré qu’après la crise sanitaire de la pandémie, il est nécessaire de mener « une enquête approfondie » sur les vaccins, car les entreprises pharmaceutiques ont une « longue histoire » de tromperie pour en tirer un profit économique. Dans ce contexte, le gouverneur a demandé à la Cour suprême d’enquêter sur « le développement, la promotion et la distribution de vaccins censés prévenir l’infection, les symptômes et la transmission du COVID-19 ».

Ce n’est pas la première fois que DeSantis remet en question la fiabilité du vaccin et défend des postulats négationnistes, se montrant depuis le début de l’administration de Joe Biden comme l’un de ces politiciens locaux qui ont combattu les lois fédérales visant à prévenir et à stopper l’avancée de la pandémie. La Floride est l’un des États qui ont contesté le port obligatoire de masques dans les écoles et les espaces publics, ainsi que le reste des lois relatives à la pandémie de coronavirus venues de Washington.

Mais cela ne sait pas toujours passé de cette façon. L’année dernière, DeSantis lui-même en est venu à décrire ces vaccins comme de véritables bouées de sauvetage, même s’il a progressivement changé d’avis jusqu’à opter pour les postulats de la section la plus conservatrice du Parti républicain. Un changement de stratégie qui, pour de nombreux alliés de Trump, n’est rien d’autre qu’une façon de tenter de se rapprocher de cet électorat.

« Nous savons exactement ce que Ron prépare », a déclaré à NBC un conseiller de l’ancien président Trump sous couvert d’anonymat. « Nous l’avons vu venir depuis un an, depuis que Ron a commencé à être anti-vaccins », a-t-il déclaré.

Malgré cette opposition aux vaccins, DeSantis a non seulement été vacciné contre le coronavirus à plusieurs reprises, mais a refusé de confirmer qu’il avait reçu des doses de rappel, ce qui a incité Trump à insinuer qu’il est un « lâche ».

« Ils ne veulent pas le dire parce qu’ils n’ont pas le cran (…), mais le fait est que les vaccins ont sauvé des dizaines de millions de personnes dans le monde. Je n’ai eu absolument aucun effet secondaire », a déclaré M. Trump en janvier, en surprenant beaucoup par son revirement sur les vaccins dont il s’était initialement méfié.

La nouvelle initiative du gouverneur intervient alors qu’il est en tête des sondages, qu’il affronte le président Joe Biden ou Donald Trump. Dans une bataille électorale théorique avec le chef de la Maison Blanche, DeSantis l’emporterait avec 47 % des voix, alors qu’en Floride, il bénéficie d’un soutien plus important que l’ancien président, selon le cabinet républicain Ragnar Research Partners.

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s