La Moldavie bloque six chaînes russes, Moscou dénonce une «censure politique»

La Russie a accusé la Moldavie de «censure politique» après que ce petit pays d’Europe de l’Est a suspendu l’autorisation de diffusion de six chaînes de télévision accusées de désinformation. La Moldavie avait expliqué, vendredi, cette décision par le «manque d’informations correctes» dans leur couverture des événements nationaux et des opérations militaires russes en Ukraine, notamment.

Certaines des chaînes suspendues retransmettaient des programmes de télévisions russes qui ont été interdites vendredi à l’intérieur de l’Union Européenne dans le cadre de nouvelles sanctions prises contre Moscou. La langue russe est largement pratiquée en Moldavie.

«Nous considérons que cette interdiction constitue un acte sans précédent de censure politique, une violation du principe du pluralisme des médias et une violation flagrante du droit à la liberté d’accès à l’information», a réagi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

La mesure des autorités moldaves entrera en vigueur à partir de lundi et sera effective le temps de la situation d’urgence décrétée en Moldavie après que Moscou a envoyé des troupes en Ukraine fin février.

Ce petit pays de 2,6 millions d’habitants, voisin de l’Ukraine et de la Roumanie, s’est vu accorder le statut de candidat pour rejoindre l’Union Européenne mais le processus peut prendre des années – durée qui pourrait se voir raccourci d’autant que cet Etat obéira aux injonctions des Etats-Unis et de cette Union Européenne qui en est, à deux ou trois pays exceptés, totalement vassale. De quoi comprendre la raison de cette censure idéologique, déjà active de la part de l’Union Européenne, décidée par Ursula Von Der Leyen, qui, bien que présidente de la Commission Européenne, n’en avait aucun pouvoir légal, d’autant que n’ayant pas de mandat obtenu par le « peuple européen », mais placée là par un accord ente l’Allemagne et la France, après son éviction du ministère de la défense allemande, à la demande unanime de la population, elle qui est considérée comme la pire ministre de la défense de toute l’histoire de l’Allemagne, mais qui a ses protections par l’Etat profond états-unien.

Didier Maréchal & Christian Estevez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s