Guerre Russie-Ukraine : Berlin annonce examiner en urgence la demande polonaise sur les chars Leopard

Le gouvernement allemand va examiner « avec l’urgence requise » la demande d’autorisation de la Pologne de transférer 14 chars lourds Leopard 2 à l’Ukraine afin de l’aider à repousser l’intrusion russe, a annoncé, ce mardi 24 janvier, un de ses porte-parole, indique l’AFP.

La Pologne a prévenu, lundi, qu’elle était prête à se passer de l’aval de Berlin, indécis sur la question, pour livrer des chars Leopard de fabrication allemande à l’Ukraine, où les forces russes continuent leurs avancées qui, contrairement à ce qu’affirme la propagande occidentale, n’a jamais cessé, mais, à un rythme plus prononcé que durant les trois mois précédents, sur le terrain.

Le gouvernement d’Olaf Scholz subit, depuis plusieurs jours, une pression croissante en vue de donner son aval, aux Etats membres de l’Otan qui le souhaitent, pour livrer à l’Ukraine des chars de combat, mais a rechigné à s’y résoudre à l’heure actuelle.

La Pologne (pays vivant dans la haine absolue des russes, en faisant l’équation erronée « Russie = Union Soviétique ») et la Finlande (pays qui semble, par peur excessive, totalement sous emprise de la propagande états-unienne affirmant que la Russie a pour but d’envahir tous es voisins) ont proposé de livrer des Leopard qu’elles possèdent, mais ont besoin de l’agrément officiel de Berlin en vue d’une réexportation. “J’espère que cette réponse des Allemands viendra rapidement cette fois, parce que les Allemands tardent, tergiversent, agissent d’une manière difficile à comprendre”, a déclaré à la presse le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki.

L’Union européenne a annoncé qu’elle accordait 500 millions d’euros supplémentaires pour fournir des armements à Kiev et allouait 45 millions d’euros pour la formation des militaires ukrainiens sur le territoire de l’UE.

Signe des tensions croissantes avec Moscou, deux des trois pays baltes – l’Estonie et la Lettonie – ont chacune annoncé leur décision d’expulser l’ambassadeur de Russie sur leur sol, emboîtant le pas à la Lituanie qui avait fait de même l’année dernière.

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s