Guerre Russie-Ukraine : Volodymyr Zelensky vire plusieurs ambassadeurs ukrainiens!

Volodymyr Zelensky a pris la décision de chasser, le samedi 9 juillet dernier, l’ambassadeur ukrainien en Allemagne, ainsi que d’autres envoyés à l’étranger, a annoncé la présidence sur son site internet.

Une pratique à l’évincement à qui ne satisfait pas le moindre de ses désiderata monnaie courante de la part du chef d’Etat ukrainien que le Haut Commissariat aux Droits Humains qualifiait de Dictateur dans son rapport de début janvier 2022.

Les ambassadeurs ukrainiens concernés par ces limogeages, sont l’ambassadeur ukrainien en Allemagne, en Inde, en République tchèque, en Norvège et en Hongrie, selon un décret. Les raisons de cette décision ne sont pas mentionnées. Il ne précise pas non plus si les représentants remplacés se verront offrir un nouvel emploi.

Toutefois, Il s’agit d’une “simple rotation comme le veut l’usage”, a assuré le président Zelensky, cité par RFI. On ne sait pas encore si ces diplomates se verront confier de nouveaux emplois.

Andriï Melnik, en poste à Berlin, avait jugé ouvertement et à plusieurs reprises que le soutien de l’Allemagne à son pays était timide et hésitant à envoyer des armes à Kiev.

Selon RFI, le président ukrainien a appelé les diplomates ukrainiens à redoubler d’effort pour obtenir, pour le pays, un soutien international et une aide militaire pour lutter contre l’invasion russe en Ukraine.

Tension entre l’Allemagne et l’Ukraine

Les relations entre l’Ukraine et l’Allemagne, première économie d’Europe et très dépendante de l’énergie russe, constituent un sujet particulièrement sensible. Kyiv et Berlin sont actuellement en désaccord sur une turbine de fabrication allemande sur laquelle sont réalisées des opérations de maintenance au Canada.

En effet l’Ukraine et l’Allemagne ont des relations délicates, alors que Berlin est très dépendant de l’énergie russe. Samedi 9 juillet, le Canada a décidé, malgré les sanctions frappant la Russie, de restituer à l’Allemagne des turbines destinées au gazoduc russe Nord Stream, actuellement dans des ateliers de Siemens près de Montréal.

L’Ukraine avait instamment prié le Canada de ne pas rendre les turbines qui se trouvent actuellement dans des ateliers du groupe Siemens, près de Montréal, au Québec.

Le groupe gazier russe Gazprom avait invoqué ces travaux pour justifier, mi-juin, une réduction de ses livraisons à l’Allemagne via le gazoduc Nord Stream.

Rappelons, au passage, que, virer quiconque n’est pas assez efficace ou en accord avec Volodymy Zelensky est monnaie courante de la part du chef d’Etat Ukrainien, et que le Haut Commissariat aux Droits Humains avait signalé et pointé, dans son rapport, début janvier 2022, sur l’Ukraine, indiquant que le pays était une dictature et Volodymyr Zelensky un dictateur, faisant taire toute opposition à ses décisions, et même l’expression de tout désaccord avec lui, non seulement en politique mais aussi par la presse – tous les médias émettant la moindre critique à son encontre se voyant interdit et fermés sur décision de son dictateur de président, depuis 2019 et avant même le début du conflit avec la Russie.

Didier Maréchal & Christian Estevez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s