La date du procès entre Twitter et Elon Musk a été fixé !

Le tribunal du Delaware (Etats-Unis d’Amérique) a décidé en faveur du réseau social Twitter, qui a demandé un procès rapide contre Elon Musk.

La juge de la « cour de Chancellerie », dans le Delaware, a tranché. Le procès opposant le réseau social Twitter au patron de Tesla et de SpaceX, Elon Musk, après le refus de ce dernier de racheter le réseau social, aura lieu dès octobre, pour une durée de cinq jours seulement. Le milliardaire espérait obtenir plus de temps pour démontrer que la plateforme l’a trompé.

La plateforme a lancé, la semaine dernière, des poursuites judiciaires contre Elon Musk, pour l’obliger à tenir sa promesse, faite fin avril, de l’acquérir pour 44 milliards de dollars.

La juge Kathaleen McCormick, présidente d’un tribunal spécialisé en droit des affaires dans le Delaware (Nord-Est), a indiqué, après avoir entendu les deux parties, que le procès se tiendrait en octobre et durerait cinq jours. «La défense sous-estime la capacité de ce tribunal à gérer les dossiers complexes», a souligné la juge. «La réalité est que plus nous attendrons, plus il y aura de risques de dommages irréparables [pour Twitter].»

Les avocats d’Elon Musk avaient déposé vendredi un recours pour que les hostilités ne soient pas ouvertes avant l’année prochaine. Ils assurent que les experts vont devoir analyser «des montagnes de données» pour prouver, comme l’affirme le multimilliardaire, que la plateforme est truffée de comptes automatisés et de spams, bien au-delà de la proportion des 5% indiquée officiellement.

C’est la raison qu’Elon Musk avait donnée pour mettre fin unilatéralement à l’accord de rachat du réseau social qu’il considère comme une «place publique» essentielle à la «démocratie». «Ce sujet qui, selon Musk, va nécessiter un examen complexe est un problème inventé de toutes pièces, conçu pour compliquer les choses et causer des retards», a argumenté, durant l’audition, l’avocat de Twitter, William Savitt. «L’accord de fusion ne mentionne même pas les bots ou les spams», a-t-il insisté. «Nous soupçonnons que M. Musk veut retarder ce procès suffisamment longtemps pour ne jamais avoir à rendre de comptes. (…) Il sait que dans ce genre de circonstances, une justice en retard est souvent une justice non rendue. C’est même ce qu’il espère», a-t-il assené.

Il faut dire que l’action de Twitter a nettement baissé depuis qu’Elon Musk a déclaré vouloir racheter la plateforme, en passant de 54,20 dollars par action en avril à 39,49 dollars par action aujourd’hui.

Bien qu’elle traverse une crise d’image après des mois d’attaques et dénigrements de la part de son ex-prétendant, la plateforme part favorite dans ce bras de fer. «L’action de Twitter est en forme» depuis le dépôt de la plainte, a noté Dan Ives, analyste de Wedbush Securities. «Il semble que de nombreux investisseurs qui l’ont lue en ont conclu que cet affrontement à la Game of Thrones dans les tribunaux va se finir par une victoire de Twitter.»

Par «victoire», l’expert entend une décision de la juge qui forcerait Elon Musk à acheter l’entreprise au prix convenu fin avril (54,20 dollars de l’action) ou à payer des dommages et intérêts considérables. Les probabilités qu’il s’en sorte en ne déboursant que les indemnités de rupture de l’accord (un milliard de dollars), ou qu’il soit déclaré dans son bon droit, sont considérées comme très faibles.

Dans sa plainte, Twitter a accusé Elon Musk d’avoir fait preuve «d’hypocrisie» et de «mauvaise foi». Les avocats de la société estiment qu’il a changé d’avis face à la récente baisse des valorisations en Bourse des entreprises technologiques.

Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s