Jonathan Destin, symbole de la lutte contre le harcèlement scolaire, est mort à seulement 27 ans!

Jonathan Destin, âgé de 27 ans, avait essayé de se suicider en 2011 après avoir subi pendant longtemps l’enfer du harcèlement scolaire.

Devenu l’un des visages emblématiques de la lutte contre le harcèlement scolaire. Jonathan Destin est décédé à l’âge de 27 ans le samedi 20 août dernier Son histoire tragique avait été largement médiatisée après sa tentative de suicide par immolation.

Lundi 22 août 2022, c’est le cœur lourd que Marie Pierre Destin a écrit un message à travers Facebook. « À tous ceux qui ont connu Jonathan, par son histoire, son livre, dans les écoles, qui l’ont un jour croisé, parlé, vous qui nous suivez depuis tant d’années, j’ai malheureusement une triste nouvelle à vous annoncer, Jonathan est décédé samedi (20 août 2022) chez moi dans son sommeil », peut-on ainsi lire. « C’est le cœur déchiré que je vous annonce cela », a précisé sa maman avant d’ajouter « qu’elle donnera de plus amples informations ultérieurement, en ce qui concerne les funérailles ».

Pour rappel, durant six ans, Jonathan Destin a été la cible de harcèlement à l’école et au collège dans la commune de Marquette-lez-Lille. Régulièrement moqué, battu et insulté par ses camarades, le jeune de 16 ans est tombé en dépression. Dans un geste de désespoir, il a tenté de mettre fin à ses jours en s’immolant par le feu en 2011. Il survit à sa tentative de suicide mais son corps, qui restera brulé à 72%, subira près de vingt-trois opérations. Après près de deux ans d’hospitalisation, il s’engage un peu plus contre le harcèlement. Par la suite, il avait écrit son histoire que TF1 avait adaptée en téléfilm.

Depuis sa sortie d’hôpital, il avait ainsi multiplié les interventions en milieu scolaire et publié un livre en 2013 intitulé « Condamné à me tuer » dans lequel il racontait son histoire. Son décès a particulièrement touché la ville de Marquette-lez-Lille où il vivait : « Je suis particulièrement affecté par sa mort, sa vie a été terrible dès son plus jeune âge. Je sais qu’il souffrait beaucoup de ses brûlures et des nombreuses opérations qu’il avait subies », a ainsi déclaré Dominique Legrand, le maire de la commune.

Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s