Agression Kheira Hamraoui : Aminata Diallo à nouveau en garde à vue !

Aminata Diallo à nouveau interpellée et mise en garde à vue, ce matin (16 septembre), après l’arrestation de trois hommes, mercredi matin, dans le cadre de l’enquête sur l’agression subie par Kheira Hamraoui, le 4 novembre 2022.

C’est un rebondissement considérable qui a eu lieu, ce matin, (16 septembre), dans l’affaire de l’agression subie par Kheira Hamraoui le 4 novembre dernier, à coups de barre de fer à Chatou (région parisienne) puisque sa coéquipière et, à l’époque, amie, Aminata Diallo, qui avait été la première interpellée et mise en garde à vue, au lendemain de l’agression, a, de nouveau été interpellée par la police judiciaire et à nouveau placée en garde à vue !

Cette interpellation d’Aminata fait suite à l’arrestation, ce mercredi 14 septembre, de trois jeunes hommes, puis d’un quatrième, seulement âgé de 18 ans, jeudi, et qui, depuis, ont reconnu avoir été présents lors de l’agression sur Kheira Hamraoui, se rejetant mutuellement l’accusation d’avoir été celui ayant porté les violents coups de barre de fer sur les jambes de Kheira Hamraoui.

La piste d’une jalousie (et non pas d’une rivalité) de la part d’Aminata envers Kheira, dont elle n’était devenue que la remplaçante au poste de milieu de terrain, non seulement au sein du Paris Saint-Germain, depuis que Kheira y était revenu du FC Barcelone, mais aussi dans le dispositif de l’équipe de France, est au cœur du dossier. D’après les informations obtenues par le média RMC, la culpabilité d’Aminata Diallo ne ferait pas vraiment de doute, les enquêteurs en étant à chercher à savoir s’il s’agit d’une jalousie d’ordre professionnel ou privé qui serait à l’origine de électrocution de l’agression et de sa commande de la part d’Aminata.

Il semblerait donc que la suspicion de Kheira envers Aminata, suite à son agression, d’en être l’instigatrice soit totalement justifié. Il faut dire que, comme l’avait déclaré Kheira Hamraoui au média « Le journal du dimanche », peu de temps après l’agression, les hommes qui l’avaient frappé savaient qu’elle allait passer par cette rue, puisqu’ils l’attendaient, déjà « en planque », pour surgir au moment prévu, et alors que c’était Aminata qui conduisait la voiture, décidant du trajet, et après qu’elles aient déposé Sakina Karchaoui, au retour de la « soirée de cohésion du groupe », organisé par le club.

Si les faits venaient définitivement à se confirmer, alors un grand nombre d’excuses -mais aussi de dédommagements que, personnellement, nous considérons que Kheira devraient réclamer en justice – devraient se faire, à commencer par Marie-Antoinette Katoto, qui, forte de sa position de meilleure buteuse et meilleure joueuse française, s’est permise d’exiger l’exclusion de Kheira Hamraoui, comme principale condition pour prolonger avec le club parisien, dans le soutient qu’elle affichait ostensiblement avec Kadidatou Diani et Sandy Baltimore, à Aminata, non pas au nom d’une amitié réelle, mais par l’expression d’un racisme qui se cache derrière une pseudo solidarité entre noires et l’affirmation d’être des victimes perpétuelles du simple fait de la couleur de leur peau, permettant, pour les personnes usant de cette pratique et de ce discours, de ne pas avoir à assumer leurs actes, lorsqu’ils sont réellement responsables de quelque chose. Mais, en plus de toutes les joueuses qui s’en sont pris à Kheira (dès fois soumises au « règne par la terreur » des « dominantes du vestiaire » parisien), ce sont les supporters du CUP (Collectif Ultras Paris) qui ont intérêt à demander pardon Kheira, eux qui, lors du match de leur équipe masculine face au Stade Rennais, le 11 février dernier, avaient déployés des banderoles de haine extra sportive envers la joueuse avec le slogan « Hamraoui, à qui le tour ? », faisant références à la vie intime de la joueuse qui s’est trouvée déballée publiquement, suite à des révélations, dans le cadre de l’enquête sur son agression.

Christian Estevez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s