Chine : Disneyland Shanghaï ferme brusquement ses portes en laissant sa clientèle à l’intérieur!

Cette décision de Dysneyland, de fermer, de manière brusque, ses portes, serait liée à la montée des cas de Covid-19 en Chine.

La politique «zéro Covid» de la Chine crée des situations incompréhensibles voire absurdes , certains lieux étant soumis sans préavis à une situation de confinement par les autorités. Le samedi 29 octobre dernier, en raison de la dizaine de cas positifs signalés à Disneyland Shanghaï, il a été décidé que le parc devait fermer ses portes immédiatement… avec l’ensemble des visiteurs et visiteuses à l’intérieur, après que l’annonce a été faite sur le système de haut-parleurs du parc, comme l’explique la BBC. De nombreuses personnes ont tenté de s’enfuir mais ont trouvé la porte fermée. Sur Weibo, de nombreuses vidéos ont été publiées illustrant la panique qui s’est emparée des personnes qui ne pensaient pas être contraintes de prolonger leur séjour.

À 11h30 heure locale, toute entrée était interdite; quant aux membres de la clientèle se trouvant à l’intérieur du parc, ils n’avaient le droit de ressortir du parc d’attractions qu’après avoir présenté un test négatif de Covid-19 – il était heureusement possible de se faire tester sur les lieux, sinon l’absurdité aurait été totale. Dans le même temps, pour divertir le public présent dans l’enceinte, les attractions ont continué de fonctionner.

Aussi, toute personne ayant visité Disneyland Shanghaï entre jeudi et samedi est désormais sommée de présenter trois tests négatifs réalisés sur trois jours consécutifs, sous peine d’être confinée de force.

Aucune date de réouverture n’a été donnée. En revanche, la direction du parc a annoncé que la durée de validité des billets était prolongée de six mois, et que les demandes de remboursement seraient honorées.

La réduction de la capacité d’accueil du parc, décidée la semaine dernière pour éviter l’épidémie de Covid, ne suffira donc pas : pour la deuxième fois, Shanghai Disneyland a dû fermer de manière inattendue. La première a eu lieu en novembre 2021, lorsque 30 000 visiteurs ont dû rester à l’intérieur pendant de longues heures pour les mêmes raisons.


Les Chinois commencent sérieusement à déserter certains lieux ouverts au public, comme les centres commerciaux et les magasins de meubles suédois, pour éviter d’être piégés à l’intérieur au cas où les autorités chinoises décideraient de fermer brutalement. Une réalité de plus en plus répandue et de plus en plus stressante pour les gens.

Joseph Kouamé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s