Iran : Des actrices non voilées réalisent une vidéo en soutien aux manifestations

La réalisatrice et actrice Soheila Golestani a publié une vidéo sur son compte Instagram, dimanche 27 novembre, en soutien aux manifestations en Iran. (source AFP)

Une vidéo postée sur les réseaux sociaux dimanche dernier montre un groupe d’une dizaine d’actrices iraniennes rassemblées en Iran sans porter le voile, pour exprimer leur soutien aux manifestations dans le pays.

Ce rassemblement est la dernière action en date d’artistes se mobilisant depuis la mort, le 16 septembre dernier, de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans décédée après son arrestation par la police des mœurs pour avoir prétendument enfreint la loi sur le code vestimentaire strict. dans la République islamique. Cette règle oblige les femmes à porter un voile en public.

La courte vidéo montre la réalisatrice et actrice Soheila Golestani marcher dans un parc la tête dénudée, s’arrêter au pied d’un escalier et fixer la caméra. Elle est rejointe par huit autres femmes et quatre hommes, qui prennent la même pose, sans dire un mot.

L’actrice a posté la vidéo sur son compte Instagram tard dimanche, en écrivant : « La performance est terminée et la vérité a été dévoilée. Nos vrais héros sont les anonymes. »

La vidéo a également été postée par le réalisateur Hamid Pourazari, présent dans le parc, où tous ceux qui posent sont des acteurs, selon le site d’information Iran Wire, basé à Londres.

Depuis le début du mouvement de contestation, nombre d’artistes iraniens ont défié les autorités, notamment en retirant leur voile. C’est Notamment le cas de l’actrice Taraneh Alidoosti, qui a affirmé sa volonté de rester « à tout prix » dans son pays.

Deux autres actrices célèbres : Hengameh Ghaziani et Katayoun Riahi, ont également été arrêtées pour avoir soutenu un mouvement de protestation qui, selon les autorités, était encouragé par l’Occident. La première, arrêté le 20 novembre, a été libéré sous caution ce dimanche, selon l’agence de presse officielle iranienne IRNA.

Parmi les autres personnalités du cinéma emprisonnées figurent les réalisateurs Mohammad Rasoulof (réalisateur de « Le diable n’existe pas », film récompensé de l’ours d’or du festival de Berlin, en 2022) et Jafar Panahi (multirécompensé de grands prix au festival de Berlin, Venise et Cannes) , arrêtés avant le début du mouvement de contestation.

Didier Maréchal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s