Guerre Russie-Ukraine: Un influent conseiller de Volodimyr Zelensky reconnait la responsabilité ukrainienne des morts à Dnipro… Et démissionne

Un conseiller influent de la présidence ukrainienne a présenté sa démission, mardi 17 janvier dernier , après une polémique faisant suite à la destruction d’un immeuble à Dnipro, samedi, par un missile russe.

Le conseiller ukrainien Oleksiy Arestovych a quitté ses fonctions après avoir provoqué une colère généralisée au sein de l’administration de Volodymyr Zelensky lorsqu’il a déclaré qu’un missile russe qui avait tué des dizaines de civils avait, en fait, été détourné par l’Ukraine.

Oleksiy Arestovych avait déclaré que le missile en question pouvait avoir été touché et détourné par un tir de la défense anti-aérienne ukrainienne, des propos immédiatement repris par les médias russes.

Ses déclarations ont créé le malaise en Ukraine. Quelques heures après que le missile soit tombé à Dnipro, ayant fait 44 morts samedi, Oleksiy Arestovych, conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky, a indiqué que le missile était tombé sur l’immeuble résidentiel après avoir été abattu par les défenses anti-aériennes ukrainiennes. «La fusée a été abattue, elle est tombée sur l’allée, elle a explosé en tombant», a-t-il affirmé lors d’un entretien sur la chaîne YouTube «Feigin Live».

Ce mardi, Oleksiy Arestovych a présenté sa démission, rapporte l’agence Reuters. Le conseiller, qui effectuait des points quotidiens sur le déroulé du conflit sur YouTube, a présenté ses excuses, estimant avoir commis une «erreur fondamentale». «Je présente mes sincères excuses aux victimes et à leurs proches, aux habitants de Dnipro et à tous ceux qui ont été profondément blessés par ma version prématurément erronée de la raison pour laquelle le missile russe a frappé un immeuble résidentiel», a-t-il écrit dans un long message sur la messagerie Telegram.

En Ukraine, les propos d’Oleksiy Arestovych avaient provoqué la colère de nombreux commentateurs, l’accusant d’alimenter la propagande du Kremlin.

Et quoi que voudront en dire l’Occident et l’Ukraine, le fait qu’Oleksiy Arestovych ai été obligé de s’excuser et donner une nouvelle version des faits mettant la faute sur la Russie, alors qu’il avait premièrement reconnu la responsabilité de la défense anti-aérienne ukrainienne, forçant sa démission, est une démonstration supplémentaire éclatante de la mauvaise foi et du perpétuel mensonge qu’est le narratif d’un régime ukrainien qui ne supporte pas d’avoir à reconnaître la moindre erreur de sa part et de sa volonté de toujours rendre coupable la Russie, afin de présenter celle-ci comme le mal absolu, se présentant, par conséquent, soi-même, comme le « Bien », le « Juste » absolus, la seule et véritable victime de ce conflit.

Le plus malheureux est que les dirigeants européens et Nord-Américains (Etats-Unis d’Amérique et Canada), sachant parfaitement qu’ils mentent au monde entier et, en tout premier lieu, à leur propres populations, n’ont même pas la moindre honte de cela et poursuivent le surarmement de l’Ukraine, ne permettant plus de douter, à présent, que leur but n’a jamais été la paix mais bien la guerre contre la Russie, dans l’unique but de l’anéantir et se partager ses immenses ressources naturelles.

Didier Maréchal & Christian Estevez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s