Un Sukkoi russe a intercepté un avion espion allemand au-dessus de la mer Baltique!

Les tensions entre la Russie et les membres de l’OTAN ont encore augmenté après que l’avion de chasse russe Su-27 Flanker a intercepté un avion de patrouille maritime allemand P-3C Orion, epsion, dans la région de la Baltique, rapporte Opex360.

Ce n’est pas la première fois que des avions de guerre russes interceptent des avions de renseignement de pays membres de l’OTAN à proximité de leur espace aérien. Mais c’est une première pour un avion allemand. Ces interactions sont souvent qualifiées de « dangereuses et non professionnelles » par le Pentagone, mais sont justifiées par Moscou comme étant normales.

En réponse aux accusations de comportement dangereux, l’état-major russe a ironisé en février 2018 en conseillant aux pilotes états-uniens d’éviter de voler à proximité des frontières russes ou de s’engager dans des négociations pour établir des règles pour ces vols. Cependant, depuis le début de la guerre en Ukraine, il semblerait qu’il y ait eu moins d’interactions de ce type, malgré une activité aérienne croissante aux frontières de la Russie.

Cette interception allemande est particulièrement remarquable car Moscou n’avait jamais signalé avoir intercepté d’avions allemands auparavant. Selon le ministère russe de la Défense, le Su-27 a escorté le P-3C Orion allemand « à travers la mer Baltique » jusqu’à ce qu’il change de cap et précise que le vol du chasseur russe s’est déroulé dans le strict respect des règles internationales d’utilisation de l’espace aérien.

Il est clair que, depuis que l’ex chancelière allemande, Angela Merkel, a reconnu, dans le journal Die Zeit, le 7 décembre 2022, sans détours, que le but, depuis au moins 2014, était de faire la guerre à la Russie, par pays interposé (à savoir l’Ukraine), ne signant les accords de Minsk 2 que pour donner du temps à l’Ukraine de pouvoir être prêt à faire la guerre à la Russie et, pour l’Occident, de soutenir, en armes et finances, cette guerre (ce que François Hollande, président français de l’époque, et cosignataire comme garant des accords de l’a part de l’Ukraine, avec l’Allemagne, a lui aussi reconnu le 30 décembre dernier), l’Allemagne s’est pleinement engagé, de façon visible et renforcée, dans son soutien à l’Ukraine et dans sa haine de la Russie, avec le changement de ministre de la défense, nommant Boris Pistorius, celui qui, le premier en Allemagne, avait décidé de poursuite pénales dans sa région du Nord du pays, envers toute personne qui soutiendrait, ouvertement, la Russie et/ou Vladimir Putin, et, depuis cela, la décision d’envoie de chars et autres armes lourdes à l’Ukraine.

Aucune surprise, donc, dans le fait que l’Allemagne fasse voler ses avions espions à proximité des frontières russes (voire, i l’intérieur, même, de celles-ci), et que la Russie, très mécontente de la fausseté du comportement de cette Allemagne qui, à côté de cela, se montrait l’un des plus grands partenaires, décide de, symboliquement, ne plus laisser le moindre véhicule militaire de l’armée allemande s’approcher de ses frontières.

Didier Maréchal & Christian Estevez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s